Parapente Passion 06


Aller au contenu

Menu principal:


2018

Randonnées



Les balades sans voler en 2018 ...



18 décembre 2018 - Fort Tabourde

Les prévisions météorologiques sont annoncées bonnes par la plupart des sites spécialisés mais l'aérologie prévoit du 20 km/h. Même si c'est un petit peu fort (faut prévoir plus en altitude) , je me dis que ça pourrait être jouable et de ce fait, je prépare mes affaires la veille au soir pour être prêt dès le matin tôt. Pour autant, le jour J je me lève un peu tard ce qui fait que ma rando je la démarre seulement à 10h30 en partant de Cagnourine (1110m d'alt.). Je n'ai pas oublié de prendre les bâtons de marche et les raquettes neige pour atteindre mon objectif la cîme Pépin (2284m). Je suis chaussé de mes grosses et lourdes grolles de montagne récemment acheté chez SportEV à Nice. Je me dois de m'habituer à marcher avec pour qu'elles se fassent à mes pieds ou vice versa. Mon pied gauche ressent une gêne significative désagréable à chaque flexion du pied. Une gêne douloureuse qui tend à disparaitre au fil de la marche mais auparavant je me dois de desserrer les lacets à cet endroit. C'est donc avec une forme d'appréhension pour la suite que je foule mes premiers pas. Passant derrrière la maison de Lucien et Chantal, j'arpente le sentier qui va me mener à mon premier objectif repère, la Baisse de Lagouna qui se trouve à 1682m d'altitude. Une fois arrivé en ces lieux, je crois y reconnaître des empreintes de pas de Loups mais je n'en suis pas sûr (une meute de sept Loups eut été apperçu ces derniers temps dans la Vallée de la Pia). Mais il n'y a pas seulement ces traces là qui m'intriguent ! en levant les yeux vers le ciel en Sud, j'apperçois des nuages de plus en plus menaçants qui se rapprochent. A mon départ, ces derniers se trouvaient loin en horizon plutôt vers le bord de mer en guise de rentrée maritimes. Je doute fortement que le ciel clair qui m'a accompagné jusqu'ici perdurera bien longtemps.... hum le doute s'installe à ce que j'aille jusqu'à mon objectif final mais je ne perds pas mon envie d'y aller pour autant... du moins pas encore. La Baisse de Lagouna étant atteinte en près de deux heures, je m'oriente maintenant vers le Fort Tabourde qui est mon deuxième point de transition et repère pour suivre ensuite la chemin qui me mènera sur la Cîme de Pépin. Avant de pointer au Fort Tabourde, je dois arpenter la Cime de Tavan qui s'élève à 1912m. Ca grimpe un peu durement et parfois je me surprends à glissser sur la neige. Mais il m'en faut plus pour m'empêcher d'avancer et finalement, j'en viens à bout pour me retrouver qu'à quelques centaines de mètres du Fort Tabourde. C'est en deux heures trente que je prends le Fort en photo mais le ciel a changé. La brume envahit progressivement les reliefs, une brume qui se déplace d'Est en Piuestr avec une certaine vitesse qui me laisse craindre que sur la Cime Pépin ça doit décoiffé un peu. Rapidement, la brume envahit l'ensemble des reliefs et le Fort tabourde n'y échappe pas. Il n'était plus utile de continuer à avancer dans ces conditions là d'autant qu'il me faudrait encore au moins 2h de marche pour atteindre l'objectif ultime. Ne pouvant pas décoller, il me faudrait resdescendre par la voie du sol ce qui me demanderait au moins 3h. Bien trop juste pour ne pas arriver à la nuit. Je rebrousse donc chemin avec un sentiment de balade inachevée mais je reste pour autant satisfait d'avoir fait cette sortie sportive. Les raquettes neige sont restées accrochées à mon sac sellette. Pour la montée si j'étais en T-Shirt randonnée manches longues je n'ai pas hésité à remettre les vêtements chauds que sont veste doublée, gants et bonnet pour la descente dans cette ambiance plus qu'humide et froide.


Fort Tabourde



10 décembre 2018 - Ferion

La neige est sur les montagnes depuis quelques semaines et je me verrai bien faire une rando dans l'or blanc mais .... je dois avouer que je ne me sens pas physiquement prêt pour fournir les efforts nécessaires. Je me dois donc, de me préparer à cela si je veux goûter à cette joie de faire. Il convient donc de profiter du beau temps pour bouger avec de la marche. Vu le vent d'hier et ce matin, je n'ai pas pris mon aile. Cette sortie n'a comme seul objectif de me préparer à des sorties hivernales qui seront forcément plus difficiles à avancer avec la neige. Je démarre la rando du Grand Pré avec un sac à dos qui contient une bouteille d'eau et ma veste que j'ai oté pour ne pas avoir trop chaud pendant la montée. J'ai mis 1h52 pour rejoindre le décollage du Ferion. Durant le parcours, j'ai croisé comme très souvent des chevaux dont un avait une cloche. Une fois la pause terminée, je reprends la marche pour continuer le parcours en passant par le col du Dragon. Cette fois-ci, l'objectif est de rejoindre ma moto afin de rejoindre Nice.



03 décembre 2018 - Pratolin

C'est décidé, je prends le VTTAE et hop, c'est pour un Tende - Pratolin aller-retour. Il fait frais en cette journée, et la descente vers Fontan est plutôt froide et humide. Pour la montée à Pratolin, je n'ai pratiquement utilisé que le mode Eco et ce fut un réel plaisir d'atteindre l'objectif sans trop de peine. En ce qui concerne le retour sur Tende, ne voulant pas trainer sur la route j'ai plutôt utilisé le mode Tour.




18 novembre 2018 - Le vieux chêne (Gaude)

Pour cette journée c'est une journée sportive par les pieds qui est prévue. Avec madame, nous partons avec petit sandwich et hop .... direction Gattières pour y laisser notre véhicule afin de démarrer la rando de ce point bas (+/- 50m d'alt.) jusqu'au vieux chêne (817m) tout d'abord puis un petit détour au décollage du Baou de la Gaude (796m d'alt.). Il nous a fallu près de deux heures pour atteindre l'objectif. Le temps de pause sandwich fait et de prises photos, nous repartons dans le sens inverse pour retourner sur Gattières.





13 novembre 23018 - Piste de l'amitié


En cette époque plutôt humide, c'est plutôt en VTTAE que je me balade en ce moment. Ce jour, je me décide à faire une escapade du en passant par la Brigue jusqu'à une altitude proche de 1700m. Avant de faire demi-tour, c'est dans la boue que j'ai fait rouler mon cycle durant 2 km. Dans la descente, la boue jaillissait des crampons ... j'avais nettoyé le vélo la veille suite à une petite sortie mais là, c'est le grand bain qu'il aura droit. Ceci dit, le plus important n'est pas la boue mais d'avoir fait tourner le pédalier de Tende à notre Dame des Fontaines sans assistante. Ensuite, j'ai mis l'assistance sur mode Eco jusqu'au début de la Piste de l'Amitié et pour continuer j'ai passé l'assistance sur le mode Tour. Ce fut une bien sympathique et sportive balade.



La Brigue


































Promenades à pieds en 2018 !




Revenir au contenu | Revenir au menu