Parapente Passion 06


Aller au contenu

Menu principal:


2013

Biplace

Binome 2013 en vol ...


13 décembre 2013 - Mont Gros (biplace avec Mireille)

En cette journée j'avais prévu deux vols biplace mais finalement je n'ai pu en faire qu'un, non pas par manque de temps mais par désistement. Il faut savoir se contenter des moments et de se qui s'offre à nous en temps et en heure. A cette occasion, mes amis de Tende, Robert, Mireille, Jean-Marc et Florentine sont descendus pour voler sur Roquebrune Cap Martin. Si Robert a pour objectif de s'élever dans les airs avec sa Golden 2, Mireille et moi devons nous relier par le biais des écarteurs afin d'être solidaires avec l'aile qui va nous porter: L'Orca de Dudek (41 m2). Mon ami Alex Dordor était également de la partie avec son aile Nevada si je me souviens bien. Jean-Marc quant à lui, est venu avec son aile bi Golden pour voler avec Florentine, mais au moment où nous allions décoller, ces derniers n'étaient toujours pas arrivés au déco. Nous concernant, nous avons décollé juste après Gaby de l'école Imagin'air qui a à faire un biplace professionnel avec un passager de gente masculine. C'est Gaby qui décolle en premier et nous enchainons juste derrière lui mais pas avec la même manière de décoller. Moins bien placé sur le déco avec un léger travers droit, j'ai mal contré mon aile qui nous tirait vers la gauche. La cause d'une course d'envol de merde où je sentais bien que je ne maitrisais pas grand chose hormis le lever d'aile ? IL y avait de l'Ouest et je me lui suis laissé déporté passivement à gauche, avec comme résultat la perte du cap que je m'étais fixé. Ce n'est qu'au dernier moment que j'ai vraiment enfoncé la commande de droite afin de me retrouver plus face à la pente et à la brise qui venait de ma droite. Bref, le décollage finit par être réussi et nous voilà, Mireille et moi en train de voler vers les barres du Prince alors que Gaby est plus avancé vers les tennis de monte Carlo. Vers les Barres du Prince, je trouve de quoi rester un certain temps sans pour autant arriver à nous hisser passer au-dessus de celles-ci. Nous y avons joué le temps de me bagarrer un peu puis, nous avons rebrousser chelin en direction du Mont Gros pour aller tester la masse d'air vers le Vistaéro où je n'y ai rien trouvé d'ailleurs alors que Gaby était parvenu à remonter au-dessus du déco. En altitude, iL y avait un peu de Nord-ouest qui animait la masse d'air en regard des déplacements des nuages. Je prends la décision de rejoindre le vieux village de Roquebrune. La transition s'est effectuée sans perte notoire d'hauteur ce qui nous a permis de nous retrouver bien au-dessus du village. Quelques tours par-ci et quelques tours par là, nous finissons ensuite par longer le Cap Martin en son dessus et le quitter assez tot afin de survoler les flôts marins de cette bien belle baie où se trouvent deux petites plages dont une qui nous interesse plus particulièrement puisqu'elle nous sert de piste d'atterrissage. Perte d'altitude faite en approche, nous voila à devoir nous relever de notre sellette pour une position verticale afin d'être prêts à poser pieds au sol et rester debout en marchant un peu au moment du posé. Ce fut chose faite avec beaucoup de maitrise de la part de ma passagère qui, de toute évidence, appréhende bien la notion de la hauteur et amorti très bien le posé sans s'écrouler. Ceci nous a permis de déposer l'aile proprement sur la plage sans faire mordre le bord d'attaque les galets ou le sable. Bravo Mireille !!!



07 Novembre 2013 - Roquebrune (Biplace avec Liliane et Mireille)

Journée vol libre à Roquebrune avec mes amis de Tende. J'ai deux vols biplace parapente de programmé. J'ai pensé faire le premier vol avec Liliane Bellieud puis le second avec Mireille Moulin descendue spécialement de Tende avec toute l'équipe Tendasque (Lucien, Jean-Marc, Maurice, Robert, Henri, Dom) pour profiter au maximum des conditions aérologiques du jour qui se présentent, de premier abord, mollent et pourtant, ça va très bien voler dans l'ensemble. Mon premier envol avec Liliane se solde par un échec. Le manque de brise constante y était pour quelque chose mais aussi par une mauvaise gestion de pilotage de de mon aile. Liliane et moi, avons finis sur le tapis moins acceuillant que la moquette verte du déco. Nous y avons laissé quelques blessures pas bien graves mais tout de même, c'est mieux quand le décollage se passe bien et sans incident mais voila, ça arrive. Après quelques contusions constatées mais sans gravité, nous remontons l'aile avec l'aide de Robert. Je remets tout en place pour retenter un nouvel envol après avoir vérifié l'ensemble du matériel. Liliane n'abdique pas et veut voler. Son souhait est de survoler le décollage. Il en sera ainsi, les conditions aérologiques le permettent alors je l'exploite pour combler Liliane et lui faire oublier le raté du premier décollage. Nous avons bien volé en exploitant du thermique au pourtour du déco qui nous a monté bien au-dessus du déco au point de penser à me rapprocher du Mont Agel. Mais je n'ai pas osé y aller avec Lili. Mon premier raté a altéré un peu mes ardeurs de performance à deux. Plus sage j'ai besoin d'être quand je ne suis pas seul mais, j'ai l'impression que je ne sais pas faire parfois. L'envie ... cette envie de partager et de faire découvrir ou aider l'autre à assouvir son désir de voler sous une aile de parapente selon mon propre état psychique. Le besoin d'être et de faire est une constante de la vie humaine. Alors voila, avoir bien volé et avec Liliane a eu un coût, celui de la blessure des chairs sans gravité heureusement sinon ça aurait pu tourner aux regrets. Il n'en reste pourtant que des bons souvenirs et une fabuleuse joie d'avoir osé et d'avoir fait. J'ai eu plaisir à voir et à voler avec les copains de Tende. Vol super et atterrissage tranquille mais sur les fesses pour ma passagère ce qui a provoqué une chute de l'aile vers l'avant et l'engouffrement de sable dans les caissons. Le deuxième vols est à venir juste après et c'est celui du vol biplace avec Mireille. Une fois que la plupart des amis tendasques ont atterri, nous levons le camp pour remonter au site de décollage du Mont Gros. Henri, Robert, Mireille, Lucien sommes remontés dans mon 4x4 jusqu'au déco et hop, nous voila repartis pour un deuxième vol. Cette fois, avec Mireille pour un deuxième vol sous mon aile biplace qui partira en révision demain. Je me prépare comme d'accoutuné, rapidement mais en prenant soin de vider au mieux les caissons de sable avec l'aide de Mireille. Une fois prêt, je garde le principe du décollage avec le face voile comme pour le déco de Lili. Mireille est une future libériste autonme, j'ai déjà volé 4 fois avec elle. Elle est volontaire et tonique, qui comprend vite et ne se spose pas de question... un peu moins que les mecs (elles font confiance) et généralement ça se passe mieux. Le premier décollage est le bon. Je n'ai pas réussi à faire aussi bien qu'avec Lili en terme de vol puisque nous n'avons pu survoler le déco mais pour autant, le vol a été assez sympa avec survol du vieux Roquebrune après avoir tenter de le survol du déco mais en vain. Nous avons zoné du côté du vieux village et son cimetière puis direction la mer et enfin la finale pour poser sur la plage de Cabbé en posant , marchant et poser l'aile où j'ai voulu. Merci à Liliane et Mireille pour avoir partagé ses bons moments avec moi.


Préparation avant l'envol avec Liliane Bellieud




02 Novembre 2013 - Fort Central au Col de Tende (biplace avec Mireille)

C'est le jour de mon anniversaire, les prévisions n'étaient pas bonnes et pourtant, c'est bien au col de Tende que nous montons avec DOM et Mireille pour voler en biplace. En approche du col de Tende, nous voyons quelques ailes (des italiens) en l'air. Il y avait du météo laminaire qui frolait les 30 à 35 km/h .... hum ... je me décide tout de même de faire le vol biplace. Mon premier décollage est un échec, on s'est fait arraché et tiré de quelques metres. L'aile et la partie haute des suspentes s'agitent dans un tas de pierres qui aurait pu bien abîmer l'aile. Il nous a été très difficile de sortir l'aile de se merdier. Heureusement que DOM est là pour m'aider. Mireille, en toute confiance n'abdique pas, veut remettre ça pour voler. Nous décidons de descendre un peu plus bas car nous savons que de nouveau nous allons nous faire tirer en arrière. Décollage réussi. Passager et pilote heureux. Vol en dynamique. Atterrisssage compliqué. J'ai posé un peu trop en arrière et de ce fait, nous étions un peu dans les rouleaux d'où un posé plutôt trainant mais sans conséquence. La banane est sur nos lèvres.




15 octobre 2013 - Roquebrune (Biplace avec Mireille)

C'est un vol biplace que j'ai à assumer avec Mireille après s'être donné rendez-vous avec Alex, Mireille et Liliane. Les conditions sont assez pourries mais si ça vole, on fera. J'ai deux vols biplace de prévus, et chacun d'eux devrait engendrer du plaisir et de l'envie en moi. Ce ne sera malheureusement que le premier que je vais pouvoir faire car la météo en a décidé ainsi. Je serai même le seul à m'envoler en cette journée bien grise. Liliane aura compensé sa frustration avec un bain de mer. Pour le vol, ce n'est que partie remise. Il est à noter que Liliane a eu une intention très touchante à mon égard en m'offrant un joli tableau en verre qui laisse ressortir mon aile et ma main droite à travers une photo qu'elle avait prise en vol au cours d'un vol biplace que nous avons eu à partager avec grand plaisir. Une façon d'immortaliser ces instants.




9 octobre 2013 - Roquebrune (Biplace avec Mireille)

Les prévisions météorologiques sont au beau mais pourtant, des nuages se montrent dès le matin. Eric Blanc m'informe que le déco est pris par la brume à 9h30. Je me rends au rendez-vous avec Dome, Alex et mireille. C'est que vers 11h00 que nous partons en direction du Mont Gros. La brume est là avec du Sud-Est qui anime le déco. 1h30 aprs être arrivé, Mireille et moi décollons dans des conditions peu rassurantes mais nous sortons assez rapidement de l'écran blanc qui s'offre à nous durant l'envol pour découvrir un vrai paysage idyllique. Les conditons ne permettant pas de rester en l'air facilement, nous optons le choix de survoler la mer pour enchainer des virages serrés dénommé 360 engagé. Ma passagère en a eu les frissons, je ne pus insister. Emerveillée ma passagère a été. Elle en a eu plein les yeux. Mais le temps passe et le taux de chute nous rappelle qu'il faille penser à l'atterissage. Je m'appliqe à faire un atterrissage doux comme un caresse malgré l'abence significative de brise à la plage en dehors d'un petit sud qui ne m'a pas aidé.



Vol biplace avec Mireille par paul1956
Vol baptême de Roquebrune pour Mireille




4 Septembre 2013 - Cagnourine (biplace avec Dominique Dubois dit Dom)

Mercredi 4 septembre, il fait super beau le matin avec un ciel pur bleu azur, puis en début d'après midi des cumulus se forment. J'ai rendez-vous avec Dome au bar des sports de Tende pour le récupérer afin de monter ensemble au déco. Robert et Maurice étaient présents également. Après avoir fait deux supers vols dont le deuxième m'a amené au Mont Court, je demande à Dome s'il est d'accord pour faire un biplace avec mon aile Orca de Dudek. Dome acquiesse sans problème, sans se poser de question sur mes capacités à voler en tandem, il ne me pose même pas si j'ai la qualification. Une fois l'aile sortie et nous deux prêts à tenter l'envol, je suis en train de penser que ce vol là, sera mon vol Baptême à Cagnourine. La première tentative se solde en échec car je me fais arraché du sol au moment du lever l'aile et je me retrouve assis sur les fesses avec fermeture frontale de l'aile malgré l'aide de Lucien. Tentative ratée, il faut remettre cela. Lucien nous remet l'aile en place et s'occupe cette fois-ci de Robert qui a du mal à décoller proprement. Je me tente donc de lever l'aile seul ... sans aide, pour cela, j'attends le moment le moins fort et Go ... on y va toujours avec ma technique face voile et freins inversés pour ne pas devoir les lacher au moment du retourné. Nous peinons à avancer mais, pas par pas, nous nous retrouvons dans le vide en train de voler. Le vol fut court volontairement car mes principaux objectifs étaient de faire mon premier décollage et atterrissage. Cela fut dans l'ensemble une réussite, pas parfaite certes mais ce fut réussi. Vive mon premier envol à deux à Cagnourine et un grand merci à Dome.


Biplace Paul par paul1956




2 aout 2013 - Roquebrune Cap Martin (biplace avec Mathieu)

Journée de travail torride qui finit vers 14h45. Mon aile biplace est restée dans le coffre de la voiture pour faire un vol à deux avec Mathieu, le fils de mon ami Eric Blanc. Le rendez-vous est donné à Cabbé où nous prenons une boisson pour se rafraichir avant de monter au décollage du Mont Gros. 17h45, nous prenons la route pour rejoindre le site de décollage. Nous y arrivons bien avant l'heure. Nous en profitons pour admirer le paysage et regarder une floppée d'hirondelles qui voletait juste au-devant du décollage. Il nous a fallu attendre près d'une heure avant de se mettre en position pour décoller. Eric avait étalé son aile à gauche et au-devant de nous. Je demande à Eric de bien vouloir décoller après nous dans le cas où nous raterions notre décollage. Dans cette hypothèse de loupé, Eric pourrait nous donner un coup de main à remonter et replacer l'aile. L'aérologie se manifeste par un travers droit O-S-O. J'avais mis mon aile au plus haut de la pelouse synthétique mais je replace l'aile plus en travers afin de la mettre plus face à la brise. Une fois tous équipés et prêts à décoller, je n'oublie pas de faire démarrer ma GoPro afin d'avoir les séquences vidéo de ce vol. Je place Mathieu devant moi (un gaillard de près de 90 kilos) en faisant face à la pente tandis que moi, je fais face à l'aile avec les avants dans ma main droite. Le cap à tenir pendant la course est donné. Quand je donne le signal d'enclencher la course d'envol, Mathieu envoit aussitôt. Il est à noter un moment de relâchement en milieu de course ce qui nécessite une stimulation à continuer dans la lancée en prenant plus de vitesse car c'est moyennement porteur. On décollera d'ailleurs juste au bas de la pelouse avec une petite relance au pieds juste après la moquette verte. Le décollage fait, on cherche à bien s'installer dans nos selletes pour un vol des plus paisible de 10 minutes seulement. Un petit tour sur le village de Roquebrune, puis le survol des flots marins avec de multiples horizons qui offrent un décor magnifique vu d'en haut de l'Italie à monaco. Arrivé à un niveau plutôt bas, je prépare mon approche à la plage de Cabbé pour y atterrir. Il n'y avait aucune brise ce qui ne facilita pas un posé tranquille. Pour éviter de poser comme un gros plomb, je donne la vitesse max à mon aile afin de donner l'énergie nécessaire à mon aile pour qu'elle cabre au moment du freinage et nous pose sans trop de lourdeur sur la plage. Mathieu est ravi du vol avec toutefois un petit regret, celui de la durée du vol: un peu trop court pour lui.




5 juillet 2013 - Peille (biplace avec Laure)

Un vol biplace avec mon aile Orca en décollant des antennes qui se trouvent sur les hauteurs de Peille. Quand nous arrivons au décollage amenagé avec un filet au sol pour éviter que les suspentes s'accrochent à des racines ou pierres lors du lever d'aile, l'aérologie se manifeste par un léger sud suffisamment fort pour nous empêcher d'envisager de décoller (vent de cul). L'ensoleillement est là mais la brise de pente ne prend pas le pas sur ce petit vent météo. Nous nous montrons attentistes en nous posant au sol, à discuter pour faire passer le temps et voir comment ça va évoluer. Il aura fallu attendre un petit moment pour que l'aérologie s'inverse de manière brusque voire inquiétante même. Une transition qui s'est effectuée par une agitation de masse d'air qui venait secouer les branches d'arbres et les buissons ainsi que nos visages, en vent de face cette fois-ci. Cette agitation soutenue s'est calmée quelques minutes après pour ne laisser plus que de la brise et déclenchements de thermique qui animent favorablement le décollage. Nous pouvons à cet instant, sortir l'aile et nous équiper pour tenter l'envol. Olivier nous apporte son aide tandis que ma passagère et moi sommes en attente de l'instant où nous allons élever l'aile pour décoller et voler durant une demi-heure avant de poser sur une moquette synthétique à la Grave de Peille. En vol, j'étais un peu tendu car il y avait des passages plus ou moins turbulents et le posé aurait pu se faire plus en douceur. Tout est bien qui finit bien. Le plaisir de voler à deux fut bel et bien présent. Au prochain envol de ce magnifique binome aérien.




13 juin 2013 - Mont Gros (biplace avec Denis)

Envolé à deux (avec Denis) à partir du site du Mont Gros pour un vol assez court (+/- 15') par manque de masse d'air ascendante vu l'heure. Décollage à 18h05. Au-dessus du village de Roquebrune, le drapeau ne daigne s'agiter... le drapeau pointe vers le bas et c'est bien la première fois que je le vois ainsi. Je n'ai pu donc profiter d'une dynamique qui, habituellement est présent. Ce ne fut pas le cas e cette fin de journée. On se contenta donc d'un petit vol avec un posé assez dur mais sans mal.




11 juin 2013 - Bargemon (Biplace avec Laure)

Je me suis rendu sur le site de Bargemon avec mes amis pour faire un baptême de l'air en vol biplace, avec mon aile Orca de Dudek, sur un site que je connaissais pas. Le site de décollage a une superficie assez restreinte ... juste l'espace pour poser une grande aile biplace. Question couloir de lancement, c'est également assez court avec en son milieu une installation en bois qui est utile pour les deltaplanes. En fait, ce décollage est conçu pour ce type d'engin rigide. Heureusement que le décollage est bien alimenté même si la manche à air qui se trouve au-dessus de nous nous enseigne qu'un léger vent météo venant d'Ouest anime l'air par la droite. Quant aux flemmèches plaçaient à la rupture de pente, elles nous indiquent une brise de pente qui alimente de face le décollage. Donc à priori, il ne devrait pas y avoir de "lézard" pour quitter terre. Eric, s'est posté au bas de la pente pour m'apporter quelques conseils et informations aérologiques en instantanée. C'est d'ailleurs lui qui me dit qu'il y a une bouffe qui est en train de monter. Information importante qui nous permet de nous tenir prêts à la course d'envol. Dès la perception de la brise, je lance le signal d'enclencher la course. La passagère avec qui je vais voler assure parfaitement ce qu'elle avait à faire, courir et ne pas s'assoir tant que l'on ne s'est pas écarté du relief. Une fois le décollage de fait et que nous sommes en sustentation dans la masse d'air grâce à l'aile qui nous porte, c'est un vol en soaring qui nous permet de rester au pourtour du décollage jusqu'à ce que je décide d'aller poser à contrebas du relief. Un posé tranquille, tout en douceur sur un terrain sans manche air qui nous aurait indiqué par où arrive le vent. Voilà encore un vol, un domaine et de l'expérience en plus à mon actif.



Laure et Aigle Chanteur sous aile




10 juin 2013 - Baptême Mont Gros (biplace avec Aurore)

Après une journée de travail, j'ai à faire voler Aurore la fille d'un ami d'Eric. La météo et les conditions aérologies se montrent assez compliantes aussi, nous nous rendons bien au rendez-vous à Cabbé pour tenter de nous envoler. Avec Eric, Jacques, Denis et Aurore on se retrouve au décollage. Eric , comme moi sort son aile. Chacun se prépare de son côté. Eric accepte de préparer ma passagère pedant que moi je préparer mon aile ,afin de gagner du temps. En effet, les conditions au décollage ne sont des des meilleures (léger ouest). Je préviens Aurore qu'il va falloir courir et surtout ne pas s'assoir pendant la course d'envol. Elle ne s'est jamais assise mais a eu une course un peu molle d'où mes sollicitations à courir pendant le temps de course. Une fois en l'air Aurore continuait à courir, il eut fallu que je lui dise d'arrêter... voilà une consigne bien appliquée à la lettre et s'est très bien ainsi. Une fois en l'air l'aérologie se trouve assez calme .. j'ai du à gratter près du relief pour taquiner quelques toutes petites zones ascendantes. Très progessivement, nous perdions de l'altitude aussi, je décide de m'écarter de la terre pour nous diriger vers la mer. En milieu de vol, et au-dessus de la mer je ressens mon aile s'agiter ... c'était du météo qui commençait à rentrer en Ouest. Jacques était bien au-dessus de nous et Eric plus ou moins de même niveau. J'engage des 360 et me voila bien au-dessous de tous pour aller poser car des écumes se formaient sur la mer. nEnquelques minutes nos étions posé avec un bon 15 km/jh d'ouest sur la plage. Cette force d'air m'a permis de poser tranquillement et sur les bouts de pieds en caressant le sable avant que mon aile repose sur son extrados en évitant de remplir les caisson de ces touts petits grains bien trop abrasifs pour mon aile. Aurore posé, elle me dit que c'était super mais qu'elle n'a pas aimé les virages serrés. C'es vrai que j'aurai pu lui demander bref ... elle y aura au moins goûté et en agrdera un souvenir pour lequel elle pourra aussi en parler ....




5 juin 2013 - Mont Gros (biplace avec Liliane)

Malgré une importante douleur à l'épaule droite (une lésion que j'ai ressenti l'avant veille en penant appuis sur le coude pour me relever), j'ai maintenu le rendez-vous à Cabbé avec Eric, Alex, Lilianne et moi. Nous montons au décollage du Mont Gros pour un vol de fin de journée. Les conditions aérologiques en bord de mer se montrent idéales avec du Sud-Est qui tourne progressivement vers du Sud-Ouest mais, quand nous arrivons au décollage du Mont Gros (+800m), c'est du Nord qui nous accueille. Malgré cela, je déballe mon aile tout comme Alex et Eric. Toutefois, seul Liliane et moi, arriverons à prendre notre envolée en une seule tentative malgré l'absence de bonne brise. Alex s'est tenté à 4 fois mais son aile a besoin d'une petite brise de face pour décoller ce qui n'arrive pas à avoir. En fait, selon mes amis, nous avons pris la bonne et dernière bouffée de face qui s'est présentée. C'est cette très petite bouffée de face qui nous a permis de nous envoler dans la masse d'air. Une envolée sans casque ... je sais c'est pas très sérieux mais je les avaient oublié et est-ce pour autant qu'il faille ne pas s'envoler ? La course d'envol fut une réussite grâce à notre volonté de nous élancer dans les airs, avec une bonne course bien assumée par Lilianne. Un vol doux qui nous a permis d'apprécier le planer que procure le parapente. Lilianne en a profité pour prendre des photos en l'air. Ce fut un plaisir de partager ce moment avec Liliane et mes amis après notre vol en solitaires. Un décollage, les moments d'un vol et l'atterrissage sont toujours des uniques forts moments vécus.




13.04.2013 - Mont Gros (biplace avec Karim et Chloé)

2 vols en tandem avec Karim pour le premier envol et Chloé pour le deuxième vol à Roquebrune Cap Martin au cours de la journée biplace pour les Roquebrunois spécifiquement organisée par le club de vol libre local Roquebrun'ailes. Lors du premier vol, c'est avec Karim que j'ai partagé les airs en décollant sans problème du Mont Gros et atterri à la plage de Cabbé en évitant de justesse une grosse souche d'arbre qui aurait pu blesser mon passager s'il n'avait pas bien géré l'obstacle. Mon deuxième passager est Chloé. Avec elle le premier décollage fut soldé par un échec par ma faute. En effet, j'avais inversé les commandes et lorsque je me suis retrouvé à faire face à la pente, j'avais dans la main droite le frein gauche et vice versa. J'ai tenté de les récupérer dans a course d'envol mais en vain. Il fallait stopper cette course aléatoire ... j'ai saisi les suspentes avec mes mains pour empêcher l'aile de voler et la rabattre au sol ... ma passagère était au sol elle aussi .... Il ne restait plus qu'à remonter l'aile pou une deuxième tentative qui s'est soldé par une réussite après avoir vérifier l'ensemble de l'aile. Un envol pour un vol super sympa et agréable à vivre. L'atterrissage s'est terminé en mordant le sable en regard d'un atterrissage un peu dur mais rigolo.




10.04.2013 - Mont Gros (biplace avec Jeanne Marie)

Journée biplace, c'est la rubrique ici !! C'est avec Jeanne-Marie que je vais m'envoler. Je vais lui assurer son vol baptême en parapente. C'est une dame d'un certain âge qui a envie de gouter aux joies du partapente depuis que son amie Liliane Bellieud a fait, elle fait aussi, son baptême de l'air et c'était le 30 janvier 2013 !!! que le temps passe vite ..... Bref, Marie Jeanne, je suis fier de toi malgré ton stress, malgré ton écroulement au moment de la course d'envol ... tu as su te récupérer et régler vite fait cela sans que j'eu à poser mon aile et recommencer tout le tralala ... au top Jeanne Marie, au top le pilote ... c'est moi hihihihi à tous les deux on a géré voila le résultat: un décollage propre, un vol sympa avec survol du déco et un atterrissage tranquille dans le sable où l'on pouvait s'écrouler sans problème. Un vrai plaisir de partager mon plaisir et mes sensations !!!



Jeanne-Marie et Polo




03.04.02012 - Mont Gros (biplace avec Liliane et Ancel)

C'est une journée biplace qui est prévue après une journée coupée au rabot par un départ anticipé. Il est 12h30 quand je quitte mon service pour aller où ?? à Roquebrune Cap Martin .... et pourquoi faire ? Voler sous une aile à deux. Il y a trois personnes qui m'attendent, Liliane, Ancel et Eric. Liliane ne demande qu'à revoler une deuxième fois mais, elle préfère assurer le vol de son ami Ancel qui rêve depuis la nuit des temps à voler sous un parapente. Je vais donc avoir le plaisir de satisfaire ce rêve à ce cher monsieur qui n'est autre que l'ami à Liliane elle même grande tante par alliance de mon ami Eric. Je prends donc plaisir à faire plaisir tout en volant ou du moins en essayant de voler. J'adore voler à deux tout simplement pour partager mes ressentis et les transmettre ... ces ressentis bien particuliers qui est de quitter terre pour l'air et devenir un oiseau le temps d'un vol. A 13h10, je suis déjà à Cabbé. Il est question de charger la voiture d'Ancel de mon aile pour rejoindre le site de décollage du Mont Gros. Une fois sur la pelouse verte synthétique qui recouvre le site d'envol, je m'empresse de déballer mon matériel afin d'être prêts à décoller dès que possible. La tendance aérologique est Sud-Est au décollage. Il y a de la brume plus ou moins présente ... Ancel ne se montre pas trop inquiet et avec une certaine excitation, il pose quelques questions succintes tout en étant à l'écoute des informations que je lui apporte. Après quelques explications concises pour qu'elles soient faciles à enregistrer et à appliquer, je m'installe face à l'aile alors que le passager est face à la pente. Le rôle principal qu'Ancel a à assumer est de bien rester debout pour courir et faire le moteur du PUL au décollage et ce, jusqu'à éloignement du relief. Il y a peu de brise alors nous attendons, un peu ... pas bien longtemps car je suis du genre pressé à décoller. Au moment où je pense que ça peut faire, je donne l'ordre à Ancel d'y aller pour tout tracter avec vigeur. Pour ma part, je me charge de contrôler l'aile tout en essayant de suivre mon passager dos à dos puis, vient le moment de me retourner face à la pente tout en me recentrant sous l'aile qui était partie de travers (à ma droite quand j'étais face à elle). Dès que je me retourne, je tente de la contrer avec du frein droit tout en nous déplaçant en crabe vers la gauche. Tout se passe bien, nous pouvons continuer notre lancée jusqu'au décollage. Ancel a très bien assuré sa partition.... nous volons !!! Ancel oublie l'apesanteur pour regarder la terre de plus haut puis, survoler les flots marins avant de poser sur le sable de la plage de Cabbé. Ensuite et après hésitation, en regard du temps qui passe mais aussi des nuages où la brume tend à prendre le déco, nous décidons de remonter pour revoler avec Liliane (ce sera son vol N°2) ... elle en a tellement envie !!! Cette fois-ci, Eric est là, il nous a vu atterrir Ancel et moi. Il nous aide à plier l'aile et hop, cette fois-ci, Ancel reste à Cabbé et Liliane monte au déco avec nous. Eric volera en solo et moi en bonne compagnie avec Lili qui manifeste plus d'anxiété que lors de son baptême. C'est peut être moi qui lui met la pression en lui faisant remarquer que cette fois-ci il faudra assurer une bonne course. En effet, les conditions aérologiques se sont affaiblies avec un très léger flux de Sud-Sud ouest. Sous le regard d'Eric, Liliane et moi, en utilisant toujours et encore la technique du face voile me concernant et pour Liliane elle fait face à la pente pour démarrer la course dès que je lui en donne la consigne. Le vol fut particulier par le fait de traverser en volant du nuage .... nous étions dans le néant, le nulle part avec le stress d'avancer sans rien voir. Puis quand nous en sortons, quelle beauté illumine nos yeux !!! C'est une redécouverte de la terre et de la mer. C'est un comme une renaissance.... une renaissance du monde. Lors de son baptême de l'air, Liliane voulait se réincarner en oiseau mais elle hésitait entre un oiseau de mer ou de montagne. La réflexion a mûri pour le choix d'oie sauvage !!! Excellente idée Liliane !!! La vie d'oiseau migrateur doit être fantastique !!


03.04.2013 Lili nuage par paul1956




03.03.2013 - Mont Gros (biplace avec Laure et Marie)

C'est la journée biplace avec Laure et son amie Marie. Le rdv est fixé à 9h30 et tout le monde est à l'heure. Nous prenons le soin de partir du Golfe bleu juste avant la navette afin d'arriver au déco avant eux pour déballer l'aile et se préparer tranquillement. Mon premier vol fut fait avec Marie. C'était son baptême de l'air et donc pour moi ausi puisque c''était la première fois que j'allais m'élancer dans les airs avec Marie. Le second s'est effectué avec Laure qui n'en est pas à son premier envol. C'est la raison pour laquelle, nous avons décollé dans des conditions aérologiques plus soutenues. Les conditions aérologiques étaient excellentes. Un ciel bleu azur sans vent, la mer ne pointe aucun mouton. Les amis parapentistes étaient là, Alex, Max, Raymond, Philippe et j'en passe. C'était de toute évidence une grande journée pour le vol libre et pour nous aussi. Il ne restait plus qu'à en profiter. Si pour le premier vol, il n'était pas question de survoler le déco car Marie, de toute évidence, était inquiète et se montrait assez crispée quand je me rapprochais vers le relief. Avec Laure, ce fut un grand plaisir de prendre les ascendances qui nous ont permis de s'élever au-dessus du déco et de jouer avec les courants ascendant un certain temps avant de prendre la décision d'aller survoler la mer. Pour les deux vols, ce fut magique d'aller survoler la mer bien au loin et tout près de la pointe du Cap Martin. La plage s'éloignait de nous ou plutot le contraire ... il me fallait regagner la côte pour aller poser sinon, ça risquait d'être un bain de mer et l'aile, n'aurait pas aimé cela.


Marie est prête à décoller ....




30.01.2013 - Mont Gros (biplace avec Liliane)

C'est mercredi, il n'y a pas de navette donc il faut s'organiser pour monter au décollage du Mont Gros. En cette journée, j'ai un baptême biplace à faire pour une dame de 82 ans. Elle n'a jamais volé et aimerait gouter au plaisir du vol libre. Cette dame est de la famille à mon ami Eric. Je me fais donc un plaisir de répondre présent à ce rendez-vous quelque peu spécial. Cette dame qui s'appelle Liliane Ballieub, qui se fait appelé volontier Lili par ses amis, se montre en forme et alerte. Elle pratique la marche en montagne et la baignade toute l'année ... la mer l'hiver et les rivières l'été car au moins il y a moins de monde dit-elle. Le rendez-vous est donné à Cabbé. Alex et Eric sont là pour l'évènement. Les conditions sont bonnes pour tenter de d"écoller avec une dame de 82 ans. D'autant que ses capacités physiques et mentales sont excellentes. La première tentative s'est soldée par une réussite exemplaire pour cette dame. La course d'envol a été assurée avec brio, le vol par lui même s'est effectué très agréablement et le posé sur les fesses mais sans bobo puisque c'était quasiment à l'arret et sur le sable de la plage de Cabbé que nous avons posé. Ce vol là a été suivi d'un autre vol biplace parapente mais cette fois-ci avec Laure. Sur ce vol, nous avons survolé à plusieurs reprises le décollage du Mont Gros. Nous avons tenté de rejoindre les barres du prince mais, voyant que je perdais trop d'altitude dans la transition, par un météo venant d'Ouest, j'ai préféré revenir sur le Mont Gros afin de basculer ensuite sur le vieux village de Roquebrune. Sur ce vol aussi, nous avons pris cap sur la mer afin d'avoir sous nos pieds, les différents bleus de la mer. Le posé s'est effectué sans problème pour les occupants du parapente que nous sommes , mais une partie de l'aile a fini dans le cours d'eau. Il ne restait plus qu'à la déloger du fluide humide pour la faire sécher ... mais sans succès. C'est sur le balcon que cette tâche a été menée à terme. Avec Liliane, ce fut mon 1000 ième envol. Allez ..... au prochain vol biplace.


Liliane et aigle chanteur (Polo)



07.01.2013 - Mont Gros (Biplace avec Julien)

En ce mardi 7 janvier, c'est mon premier vol de l'année et celui-ci, je le fais sous mon aile Orca de marque Dudek. L'Orca est mon aile Biplace que j'utilise pour faire voler la famille, mes amis et les amis de mes amis. Mais avant de monter au décollage pour faire mon premier vol de l'année, je me rends tout d'abord sur la plage de cabbé non pas pour me rendre compte de l'aérologie locale mais pour vider mon aile du sable qui s'est introduit par les caissons lors de mon dernier atterrissage. Cette opération assez ingrate, s'est effectuée dans la matinée. J'étais en attente également de Julien mon passager mais aussi d'Eric Blanc qui a décidé de venir voler mais avec son aile de site. Le rendez-vous était fixé pour 12h00. C'est avec Eric que j'acceuille Julien et son amie Elodie. Avec mon 4x4, nous montons au décollage du Mont Gros. La météo du jour est à la brume mais celle-ci laisse le décollage dégagé. Le ciel est couvert mais l'éaérologie est d'un calme plat. La biroute ne s'anime que très peu et le plus souvent en Sud (Je comprends mieux les entrées maritimes). Une fois arrivés au déco, je déballe aussitôt le matériel et j'invite Julien à s'équiper de la combinaison spécial passager, du casque équipé de la caméra et de la sellette que j'ajuste avec minutie pour qu'il puisse bien s'assoir une fois en l'air. Une fois l'aile bien préparée avec un oeil très attentif sur le cône de suspentage, aidé d'Eric, je m'introduis à mon tour dans la sellette après m'être équipé de ma fidèle et usée combinaison noire et du casque de Cycliste. Une fois mon passager et moi reliés aux écarteurs rigides, j'apporte à mon passager les indications nécessaires pour le décollage. Le Cap est donné pour le Sud en direction de Monaco. Signal donné, Julien assure sans problème sa partie active et nous nous retrouvons assez rapidement en train de voler (la prise en charge fut rapide). Après m'être assuré que mon passager est bien installé au fond de sa sellette, je m'occupe à bien voler dans une masse d'air tranquille et sans ascendance. Je m'emploi à optimiser le vol en restant près du relief du Mont Gros. J'ai joué à cela durant queluqes minutes puis, je me dirige vers le vieux village de Roquebrune. Durant cette transition, je remets les commandes à mon passager pilote d'avion de chasse. Il se montre assez étonné par ce type de vol où le plané et la douceur sont rois. Qund nous arrivons au-dessus du vieux village, je reprends les commandes pour nous diriger vers la mer. Eric qui a décollé après moi, est encore bien au-dessus de nous. Eloigné vers la mer, je me tente à faire 2 virages en 360 avant d'arriver trop bas pour m'engager à cela sans insister dans les tours car la marge de manoeuvre n'était pas suffisamment importante pour jouer à cela. Ma mission était de faire voler Julien sans prendre de risque inutile. Une fois posé, Julien me transmet ses impressions en me laissant comprendre qu'il a apprécié le vol et que l'activité par elle même l'interesse. Voila un passager qui gardera une bonne impression d'un vol biplace parapente sous mes commandes.





Voler à deux, en 2013 ....




Revenir au contenu | Revenir au menu