Parapente Passion 06


Aller au contenu

Menu principal:


2012

Randonnées

20 septembre 2012 - Roc de l'Abysse


A defaut de voler, une petite randonnée avec mon épouse en partant de l'ancienne caserne de la baisse de Peyrefique pour rejoindre le sommet du Roc d'Abysse. Il nous a fallu 3h30 pour atteindre l'objectif où nous avons tapé la mérenda et une petite pause avant de reprendre le chemin pour le retour. Avant de retourner au chabotou, nous sommes allés au Fort Central pour me faire une idée de l'aérologie de fin de journée. Il est 17h00 et l'aérologie est encore forte. J'ai laissé mon aile dans la benne de mon 4x4 et j'ai attendu. Il n'y avait point d'aile en l'air ni au sol. Puis les conditions faiblissent assez brusquement. C'est donc un retour à Tende sans vol de la journée. C'est ainsi parfois ....




19.08.2012 - Cîme de Pépin

Lors de ces 3 jours à la Pia (18-19-20) il était prévu de faire une grande rando en partant de Cagnourine jusqu'au Fort Pépin. Arrivés le vendredi au soir, c'est le dimanche matin 4h que le réveil a sonné pour partir à la nuit et à la fraîche à partir du site de décollage de Cagnourine. 4h le réveil, pour un bon petit déjeuner avec café noir et tartines de pain beurrées et confiturées à la cerise. 5h17, nous sommes à 1115m d'altitude, tout près du déco de Cagnourine. C'est l'heure où nous foulons, Jacqueline et moi, nos premiers pas sur le GR52A, avec comme objectif d'atteindre le
fort Pépin. Notre itinéraire, nous fait passer sur les pentes du Mont Court puis atteignons la balise 334 qui marque la Baisse de Lagouna (1677m). A cet endroit, nous continuons sur le GR52A et passons sur la cîme de Tavan qui pointe à 1912m. D'ici, nous sommes tout près de Fort Tabourde à 1982m (balise 335). Nous avons mis 2 heures pour atteindre le Fort Tabourde. De ce lieu, nous quittons le GR52A pour prendre à droite et passer par la balise 335A fin de passer par le Vallon de Framoursoure et monter par la Valette en prenant la direction de la Cime du Bec Roux. A partir de là, nous prenons plus à droite pour cette fois-ci nous attaquer au dernier relief qu'est la Cime de Pépin qui pointe à 2344m. Nous avons mis pour atteindre ce point culminant près de 4h30. Une fois au point le plus haut, nous devons redescendre de la pente en face Sud pour rejoindre la balise 336 qui marque le Fort Pépin. Le Fort Pépin se présente en premier abord assez bien conservé mais en se rapprochons de plus près, celui-ci a vu ses murs perdre de bonnes pierres qui les composent. C'est d'ailleurs grâce à ses pierres tombées que nous avons pu se mettre à hauteur des ouvertures pour pénétrer et visiter le fort. Toutes les pièces sont voutées. Nous pensons à son histoire et nous imaginons ce qui a bien pu se passer en son temps d'activité.


Fort Pépin



20.07.2012 - Cima di Nasta

Ce fut un rendez-vous départ de la Turbie à 4h00 afin de se rendre en Italie du côté de Limone. L'objectif est d'atteindre le sommet de la
Cime de Nasta (3108m) qui fait parti du massif de l'Argentera. La rando a démarré à 7h, le refuge "Remondino" a été atteint à 9h00. Le sommet jamais atteint car pas assez entrainé mon ami Bricoloup. Nous nous sommes posés une première fois au refuge pour y prendre le petit déjeuner pour Brico et pour moi ce fut un grand bol de café. Puis nous avons repris la rando pour nous rapprocher de la cima di Nasta. Le sentier n'est plus que de blocs de roche éclatée. Chacun de nos pas nécessite une attention pour assurer des appuis d'un rocher à l'autre. Il y a des petits ruisseaux un peu partout dans ce coin. Nous arrivons à un petit Lac, appelé le Lac de Nasta qui jonche dans un cirque à 2800m, qui se trouve au pied de la Cime de Nasta. Nous y faisons une petite halte pour une pause détente avec casse dalle. L'arrivée de nuages nous décide de mettre un terme à l'ascension. Il faut dire que le vent froid qui continue à sévir nous conforte à penser à rebrousser chemin. La petite forme de Brico n'y est pas pour rien non plus. Donc, nous voila repartis vers le lieu de départ où nous avons mis moins de deux heures pour récupérer le camion de Brico, il est 14h30. Nous avons la surprise de voir que les vaches étaient toujours à la même place et l'on se demande ce qu'elles foutent encore là, car il n'y avait plus grand chose à pâturer. Mais que fait donc le berger ? Ce fut donc une rando de 7h30. Merci Bricoloup pour m'avoir fait découvrir ce magnifique coin.



Brico et Aigle chanteur



16 juillet 2012 - Rando du Bec

J'ai un rando-vol à faire avec Jacques du côté de Tende. J'ai rendez-vous à 5h30 à Cagnourine pour y laisser un véhicule puis nous nous rendons en voiture au bout de la vallée de la Pia où se trouve les Granges de la Pia (balise 318). A partir de là, nous montons en direction du Castel Tournou
. A sa proximité il y a la balise 317 qui signale 1340m d'altitude. Nous prenons la direction du Refrei mais avant d'y arriver nous quittons le sentier pour un autre bien moins marqué pour prendre la direction du Camp Boarïa (1594m). Pour atteindre cette destination, ce ne fut pas facile car le sentier n'en était plus un et les passages étaient délicat. Ronces, branches, feuillus étaient notre acceuil pour forcer le passage afin de découvrir un semblant de sentier mais surtout pour sortie de ce bois qui nous menait nulle part.



10 juin 2012 - Rando du Mont Pépoiri (2674m)

Avec Laure et Jacques, nous devions faire un rando-vol mais le vent était aussi au rendez-vous alors, les ailes sont restées dans le coffre de la voiture de Jacques. Pour autant, il nous restait une belle randonnée pédestre à faire et pour cela, nous avons démarré la rando à 6h30 en partant du parking de Veillos (2040m). Nous sommes partis sans les ailes car le vent était bel et bien présent et ce, avec une force qui ne laissait pas présager une accalmie ou en tout cas une possibilité de pouvoir s'envoler quoi que .... il m'était venu l'idée de prendre le matériel pour voler au cas où .... Bref, c'est délestés de nos sacs sellette que nous prenons le sentier du GR 52 en direction du col du Barn (2452m). Nous passons tout d'abord par le Col de Veillos (2194m) puis nous nous dirigeons vers les lacs des Millefonts en suivant le GR 52. La suite veut que nous arrivons au Col du Barn à la balise 84. A cet endroit et après avoir fait une petite pause, nous nous dirigeons vers le sommet du Mont Pépoiri en passant par la balise 77. Une fois arrivés au sommet du Mont Pépoiri (2574m) et après visionnage en 360 degré la paysage et ses horizons, nous nous dirigeons vers le Mont Petoumier (2604m) puis la tête du Brec et enfin la Balme où nous étions sensé décoller. En regard de l'aérologie, nous aurion pu décoller mais, compte tenu d'une aérologie non laminaire avec de l'Ouest rentrant, je ne me serai pas hasardé à décoller en biplace avec Laure ou quiconque. La sécurité doit prendre le pas sur l'envie pour ne garder que du plaisir en vol surtout à deux. Alors, après un instant de contemplation des horizons et la vue d'ailes qui étaient en l'air, nous repartîmes, Laure et moi en direction du col Saint Martin ou Jacques nous attendais. En effet, Jacques avait voulu prendre un raccourci au pied du Mont Pepoiri pour aller récupérer son véhicule et s'éviter de faire le grand tour pour économiser ses genoux. Ce fut une journée sans vol mais animée par une superbe rando qui a duré près de 7 heures et ce, avec un ciel bleu et quelques nuages durant la rando. Puis le ciel s'est grisé avec de gros nuages en début d'après midi. Nous étions alors en train de nous hydrater sur la terrasse du Resto de Cathy Froidfond. La rencontre avec les amis de l'école Imagin'air fut très sympathique que je n'avais pas vu depuis quelques temps. J'ai eu plaisir à rencontrer Gaby et son fils Hully, Stephane dit l'indien, Nicolas Vincent mais aussi Arthur et Sylvie sont épouse, Cathy.... Comme tout a une fin, l'heure du retour sur Nice sonne. Nous avions à aller voter pour les législatives. Le devoir du citoyen a toute son importance pour la république et la démocratie. Le devoir fut donc aussi fait....



Rando de l'an 2012 au Col des Seigneurs

J'aurai souhaité pour le jour de l'an faire un rando-vol mais sans mon aile ça ne va pas faire. C'est donc une randonnée pédestre que ma femme et moi avons projeté de faire pour commencer l'année 2012. Les prévisions météorologiques se présentent au beau fixe pour ce jour de l'an et en ces lieux. Le réveillon s'est donc fait sage et tranquille, sans excès dans notre "Chabotou". Le réveil n'est donc pas difficile et le lever s'est fait aussi rapidement que le petit déjeuner qui fut très léger. Nous emportons avec nous deux bouteilles d'eau minérale gazeuse, quelques barres de cérélales et deux sandwiches que nous comptons déguster à la fin du parcours ascendant. Nous laissons le Nissan à la
balise 318 aux Granges de la Pia (919m). Il est 9h04 quand nous foulons nos premiers pas qui constituent le début de la randonnée pédestre. En terme de vêtements, cette fois-ci, nous avons pris la précaution de bien nous équiper car pas question de souffrir du froid comme quand nous étions allés jusqu'à la Vacherie de Malabergue il y a peu de temps. J'ai pris la précaution de m'équiper d'un bon sac à dos de haute montagne. Celui-ci a une bonne armature dorsale ce qui favorise de bons appuis dorsaux pour le portage. Avec notre allure assez tranquille, nous atteignons le Castel Tournou en 50'. Au fil de notre marche, nous atteignons à 10h, la balise 317 qui indique, dans un sens opposé de la marche, Lac de la Pia et Tende. Dans le sens de la marche, la balise indique par une flèche en bois le Hameau de Refrei, Malabergue. Nous atteignons le Hameau du Refrei à 10h30. Il s'y trouve la balise 315 qui marque une altitude de 1444m. Nous venons de gravir un dénivelé de 540 m environ en 1h26. Dans le sens qui nous interesse, la balise indique Malabergue, Col des Seigneurs et Col de Boaïra. Le sentier est bien balisé jusqu'à la Vacherie de Malabergue. Un peu plus haut que la vacherie, nous y trouvons la balise 323 avec une altitude de 1753m. Elle nous donne comme direction soit le retour sur Castel Tournou et Tende soit de continuer plus en amont avec deux sentiers différents. Un pour se diriger vers le Gias de Malabergue et le Col de la Boaïra et l'autre pour se diriger vers le Col des Seigneurs, la pointe de Margareiss et le refuge Don Barbera. Mais notre objectif est bien plus haut. Nous atteignons la balise 324 à 11h53. Nous recherchons le sentier à prendre pour nous diriger vers le Col des Seigneurs avec l'idée de nous rapprocher de la Cîme Alguareiss. A partir de la balise 324, c'est la totale découverte du sentier à suivre et des lieux. Nous savons que la balade est encore longue pour arriver au bout de notre espérance. Nous continuons donc à avancer avec un pas tranquille mais sûr afin de garder suffisamment de forces pour aller le plus loin possible sans être trop fatigués car il y aura ensuite le retour à faire. A 12h45, somme dans un cirque dénommé Plan Vevolail. Le sol est partiellement recouvert de neige glacée. Nous sommes à environ 1973m selon la carte IGN. En ce lieu, nous sommes entourés de différents reliefs. C'est un lieu de paturage pour vaches à en regarder les bouzes qui jonchent sur le sol par endroit. Le décor est magnifique mais venté, nous remettons le blouson que nous avions quittés auparavant. C'est un vent glacial qui nous fait ressentir le froid. Une fois le cirque traversé après avoir perdu du temps pour trouver un sentier balisé, nous avons à gravir de nouveau du relief jusqu'à atteindre la balise 327 où deux directions sont proposées, l'une pour se diriger vers le Col de la Celle Vieille, Mont Bertrand et Colla Rossa et l'aute pour un retour sur nos pas. En ce lieu, et à quelques mètres plus loin, une autre balise 327. Celle-ci indique qu'on se trouve au Col des Seigneurs à une altitude de 2111m avec deux directions autres que précédemment: La pointe Marguareis, le refuge Don Barbera ou San Domenico. L'objectif est donc atteint pour nous. C'est en ces lieux que nous voulons ou plutôt avons sérieusement besoin de nous alimenter en cassant la croûte. Pour cela, on y cherche un lieu acceuillant pour se poser. C'est sous une grande croix métallique de couleur jaune avec INRI comme inscription. Nous nous posons donc à environ 2140m pour déguster notre sandwich. Nous profitons de la beauté des lieux et aussi de la vue sur le versant Italien. Il y a d'ailleurs une borne France d'un côté et Italie de l'autre qui nous rappelle que nous sommes dans un site limitrophe. La Balise Italienne, indique Cime Marguareis à 2651m d'altitude avec 1h40 de marche. Ici la neige recouvre le sentier. On profite alors de la Cîme de Margareis que de loin mais pas si loin que ça finalement.... Je m'imagine avec mon aile. Les conditions aérologiques se montrent favorables à un envol pour un retour par les airs. mais ce sera avec le même moyen qui nous a mené ici. D'ailleurs ma femme fait une petite allusion au vol libre en me disant "et si nous avions l'aile, nous n'aurions pas à refaire le retour en marchant ...." En attendant, c'est bien à pieds que le retour doit se faire. Nous atteignons le Nissan à 16h53' un peu fatigués tout de même. Ce fut une balade de près de 8 heures tout simplement.


La Pointe de Marguareis (2650m)





Revenir au contenu | Revenir au menu